Accueil Agriculture Transformation des produits agricoles: le Sénégal traîne encore

Transformation des produits agricoles: le Sénégal traîne encore

PARTAGER

Selon les données de plusieurs observateurs, le taux de transformation des produits agricoles du Sénégal est de 10%, alors que dans un pays comme l’Afrique du Sud, ce taux est de 97%.

Pourquoi?

Parce que l’économie sénégalaise est fortement assujettie à l’importation( la plupart des aliments consommés sont importés: riz, pomme de terre, onions…) et que la recherche traîne. L’ISRA et l’ITA qui devaient être le bras armés de cette transformation ont du mal à impacter le quotidien des producteurs. Dans un portail consacré à l’agroalimentaire , on peut lire : « La transformation des légumes, à l’exception de la tomate par la SOCAS (fabrication de concentré de tomate), reste très faible au niveau industriel comme artisanal (production de tomate séchée, d’oignon séché, de gombo séché ou de piment séché et en poudre). Certaines unités de transformation mettent sur le marché de la macédoine de légumes. Mais le marché des légumes reste fortement dominé par la demande de produits frais. »

Repenser donc la chaîne de valeur des filières très importantes peut aider à améliorer ce volet sans quoi l’agriculture sénégalaise ne jouera point les premiers rôles dans l’émergence