Accueil Elevage Aviculture: Aminata Mbengue Ndiaye invite les acteurs à une meilleure organisation 

Aviculture: Aminata Mbengue Ndiaye invite les acteurs à une meilleure organisation 

PARTAGER

Dans le contexte actuel d’évolution de la filière avicole sénégalaise, l’évènement qui a réuni les acteurs, ce samedi, indique le ministre de l’Elevage et de la Production animale, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, a une portée économique et sociale.  Elle présidait la cérémonie d’ouverture de la quatrième édition du week-end du poulet pourvoyeur de protéine animale, d’emplois et de richesse pour les populations et notamment pour les couches vulnérables.

L’aviculture moderne est de plus en plus pratiquée en milieu urbain par les jeunes aux profils divers. Celle villageoise qui reste l’apanage des femmes rurales constitue aujourd’hui l’un des premiers leviers d’autonomisation des couches vulnérables. A ce propos, Mme Aminata Mbengue Ndiaye incite les acteurs à une meilleure organisation et une application vigoureuse des bonnes pratiques. Elle a cité en exemple les femmes qui soutiennent leur ménage à partir de leurs exploitations agricoles.

Certaines parmi ces femmes ont pu, à partir des recettes générées, accéder à l’élevage de petits ruminants et ensuite à l’élevage des bovins notamment dans les régions de Tambacounda, de Kédougou, de la grande Casamance dans le cadre de la coopération espagnole. Constatant les évolutions de la filière avicole, le ministre a salué les efforts de l’Interprofessionnel des avicoles du Sénégal (IPAS) dirigée par Amadou Makhtar Mbodj, de même que le Cadre national de concertation et de coopération des ruraux (Cncr) dont l’engagement pour la promotion de l’agriculture, au sens large, est connu de tous.

Ainsi, elle a encouragé les projets qui appuient ces cibles dans ce domaine à savoir l’Usaid, le Pafa extension, le PasaLouMaKaf, le Pdrs et le Driars qui sont sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, sans oublier le Prodaf et le Prodel qui dépendent du ministère de l’élevage. Selon le ministre, le thème choisi cette année: ‘’Place de la filière avicole dans l’autonomisation des femmes et des jeunes’’ a tout son sens et sa pertinence du fait qu’il est en phase avec l’objectif de développement durable numéro 2 qui vise à éliminer la faim, à assurer la sécurité alimentaire, à améliorer la nutrition. Il intègre également l’axe 1 du Plan Sénégal émergent, la transformation structurelle de notre économie.

Lors de cette première journée du week-end, les acteurs du secteur de l’élevage ont échangé pour confirmer les biens faits actuels et se projeter vers des lendemains meilleurs de la filière avicole dans l’économie sénégalaise. Cette rencontre s’est tenue en présence des représentants, du parrain M. Ndiogou Fall, du Directoire des femmes en élevage (Difel), la Fédération des acteurs de la filière avicole, des techniciens et praticiens intervenants dans le secteur avicole.